Creation site pour VTC et formation VTC

site pour VTC

Creation site pour VTC et formation VTC

 

ACTU VTC: Chez SnapCar, on a fait les calculs. L’an dernier, en moyenne, il fallait attendre environ 5 minutes pour obtenir une voiture dans Paris. Depuis peu, ce temps a presque doublé, pour grimper à 8 ou 9 minutes en moyenne. Yves Weisselberger, le patron du service de voitures avec chauffeur, a identifié le coupable : l’examen imposé depuis la fin de l’année dernière par la loi Grandguillaume aux chauffeurs VTC. Désormais, pour avoir le droit d’exercer, ils n’ont pas trop le choix : soit les chauffeurs qui exerçaient jusqu’alors peuvent se prévaloir de douze mois d’activité, soit ils doivent passer cette épreuve plutôt épineuse, en plus d’un test pratique. Selon Le Monde, entre mai et décembre 2017 (l’examen a été mis en place à cette époque), seulement 1 707 chauffeurs ont été admis sur plus de 12 000 candidats. « 14 % de taux de réussite ! s’emporte Yves Weisselberger. Pourquoi empêcher des gens qui ont envie d’être chauffeurs VTC de le devenir ? »

Depuis décembre, toutefois, les résultats s’améliorent. Sur les sept derniers mois, le taux de réussite est monté à 39 % en Île-de-France, avec des variations de 17 à 73 % selon les centres d’examens. Les postulants ont sans doute amélioré leurs réponses à des questions aussi déroutantes que celle-ci : « Qu’est-ce que l’honorabilité dans votre profession ? » De même, calculette en main, ils ont peut-être un peu mieux résolu l’équation suivante qu’exige l’épreuve : calculer la « dotation d’amortissement déductible sur les charges de l’entreprise » après l’achat d’un « véhicule à 20 000 euros HT amortissable sur 4 ans »…

« Il ne s’agit pas de préparer HEC ! »

On s’en doute, ces questions assez pointues font hurler la profession. « Il ne s’agit pas de préparer HEC, mais d’être chauffeur VTC ! » peste Yves Weisselberger. Mais, pour les organisateurs de l’épreuve, comme la Chambre des métiers et de l’artisanat, l’exigence est essentielle : parce qu’ils orientent les touristes étrangers, les chauffeurs doivent maîtriser quelques rudiments d’anglais ; parce qu’ils sont en contact avec le public et l’administration, ils doivent rédiger sans trop de fautes d’orthographe ; parce qu’ils sont aussi des entrepreneurs, ils doivent maîtriser les règles de base de la comptabilité. D’ailleurs, arguent les organisateurs des épreuves, 80 % de l’examen est commun avec celui des taxis. Mais est-ce bien à l’administration de s’assurer que des entreprises privées de VTC accueillent avec la courtoisie souhaitée les touristes qui débarquent à Roissy ?

Mais ce qui froisse surtout les chauffeurs VTC, c’est la durée entre l’examen et la délivrance de la carte professionnelle. « Il faut six mois, c’est aberrant, ça décourage le plus tenace des chauffeurs », s’emporte le patron de LeCab, Benjamin Cardoso. Pour certains, le ver est dans le fruit dès le départ. Curieusement, le gouvernement a confié au principal ennemi des VTC, les taxis, l’organisation des épreuves. Ces professionnels du volant sont en effet partie prenante des chambres de métiers et de l’artisanat, dans lesquelles ils seraient influents. « En soi, ce n’est pas sain », remarque Yves Weisselberger. Un exemple : l’examinateur de l’épreuve pratique, c’est-à-dire vingt minutes de conduite, peut être un chauffeur de taxi. On imagine sa sévérité au moment de délivrer le sésame qui transformera le candidat en concurrent…

« Les VTC ne font de tort à personne »

Les représentants des VTC dénoncent aussi cette habitude très administrative de faire compliqué là où on pourrait faire simple. « Je ne comprends pas. Pourquoi mettre de la complexité là où il n’y en a pas besoin ? s’interroge Benjamin Cardoso. Ces chauffeurs savent conduire, ils sont assurés, ils ne font de tort à personne, ils participent aux nouveaux modes de mobilité dont tout le monde parle aujourd’hui. »

Le constat est d’autant plus rude que la profession est pourvoyeuse d’emplois. Yves Weisselberger évalue à 10 000 le besoin annuel de nouveaux chauffeurs, dont la moitié en création nette d’emplois. Or, dénonce le patron de SnapCar, le système mis en place par la loi Grandguillaume limiterait à 2 500 le nombre de nouveaux chauffeurs VTC en France. En région parisienne, la plupart des impétrants sont pourtant issus d’endroits où le chômage et le manque de formation sont aigus. Les statistiques de l’Insee révèlent, par exemple, qu’en 2016 les VTC sont devenus la première source de création d’entreprise en Seine-Saint-Denis.

Chasser les normes

La grogne des VTC est évidemment arrivée aux oreilles du gouvernement. L’an dernier, Élisabeth Borne, ministre des Transports, a mis en place une mission pour étudier le problème et, peut-être, y remédier. Un rapport devrait être publié en juillet. Il est temps, ironisent les patrons du secteur. « On a mis en place un système qui est l’exact contraire de l’ADN du président de la République, remarque Yves Weisselberger. Voilà un secteur qui recrute et des gens qui veulent travailler, mais le gouvernement a installé un mur qui empêche la connexion entre les deux. On ne peut pas faire plus anti-macronien que ça ! » Et tant pis si c’est François Hollande qui, en 2016, a organisé la régulation du secteur sous la pression des chauffeurs de taxi. Emmanuel Macron veut fluidifier l’économie et chasser les normes ? Chiche ! Qu’il s’attaque au secteur des VTC, supplient ses représentants.

Le rapport commandé par Élisabeth Borne pourrait améliorer les choses en réduisant, par exemple, le délai d’attente entre l’examen et la remise de la carte professionnelle. C’est en tout cas le souhait de la profession. « On ne demande pas une nouvelle loi, mais au moins un moyen de délivrer en 24 heures la carte, même de façon provisoire », demande Benjamin Cardoso. Voilà qui étofferait l’offre de VTC, notamment en Île-de-France. Et réduirait un peu le temps d’attente quand on a besoin d’un VTC un lundi matin pour aller à Roissy vers 8 h 30 et que le prix est multiplié par deux faute de voitures libres…

Creation site pour VTC chez VTC-SERVICES

 

Une site pour VTC ? venez faire un site VTC chez VTC-SERVICES le meilleur Site internet pour VTC

Création site VTC

Votre site internet clé en main livré sous 5 jours grâce à
des experts en design et en référencement naturel.
Gagnez des revenus complémentaires dès maintenant. 0% de commissions.

Faite votre site pour VTC laissez-vous tenter par la creation site VTC

site web VTC

Création de votre site pour VTC, simple, rapide et avec un module de réservation pour vos clients !

Mot utiliser sur le web : Site pour VTC – Site internet pour VTCCreation site pour VTC 
Nous vous livrons votre site internet responsive design rapidement et vous contactons pour réajuster les derniers éléments.


Nous vous aidons à développer assurémentvotre activité de VTC avec un site web VTC.

Parce que nous savons bien que notre réussite passe par la vôtre.

Exemples de sites internet VTC fait sur vtc-services.fr

Rejoignez nos milliers de clients en France qui utilise le logiciel de création de site web vtc.services.fr pour faire plus de business avec leur site Internet.


Pas convaincu de l’utilité d’un site internet pour chauffeur VTC?

Creation site web VTC – Un site internet pour chauffeur VTC est absolument indispensable : faite votre site pour VTC

  • Creation site pour VTC – D’abord c’est une vitrine pour votre société, une preuve de sérieux. Quelle société sérieuse n’a pas de site internet ? Un site internet est obligatoire pour un chauffeur qui souhaite devenir plus indépendant et augmenter son chiffre d’affaires.
  • Creation site pour VTC – C’est un outil d’acquisition client : grâce à notre référencement spécialisé en sites internet VTC, nous savons comment créer des sites optimisés pour attirer de nouveaux clients qui vous trouveront sur Google !
  • Creation site pour VTC – C’est l’unique espace qui regroupe toute vos informations : votre société, vos véhicules, vos prestations et vos prix… A mettre à jour fréquemment. Comment un client peut-il commander s’il ne sait pas ce que vous proposez ?
  • Creation site pour VTC – C’est un outil de fidélisation : votre client va prendre l’habitude, le réflexe de commander par votre site internet s’il offre la possibilité de le faire en ligne. Les clients n’aiment pas échanger des emails ou appeler. Il veulent que la commande soit immédiate.
  • C’est un outil d’acquisition : vous pouvez consulter tous nos guides de démarchage gratuits… Mais tout cela nécessite que vous ayez un site internet.

Grâce à VTC SERVICES, vous pouvez obtenir votre site internet de Chauffeur VTC rapidement à partir de seulement 990 €. Nous sommes les spécialistes des sites pour VTC et la qualité de notre offre et nos prix sont imbattables. Rejoignez notre communauté de près de 1400 chauffeurs VTC qui nous font confiance !

Site Internet VTC adapté à votre activité


Site Internet pour VTC – 1 seul Objectif : + DE CLIENTS POUR VOUS !

 

création site web VTC, site internet VTC,  VTC, site pour vtc, creation site vtc

Formation VTCEmploi chauffeurFormation chauffeur securiteChauffeur solutions

Back to top
Une question ?